Profession syndic, tout un programme !

 

A quoi sert un syndic ? Code 2013

A gérer des copropriétés, c’est-à-dire des lots qui appartiennent à plusieurs copropriétaires, reliés ou joints entre eux par des espaces ou éléments d’équipement indivis à ces mêmes copropriétaires, appelées “parties communes” (ex : hall d’entrée, parking, ascenseurs..).

La mission du syndic est définie par l’article 18 de la loi du 10 juillet 1965 qui précise qu’il doit assurer la conservation de l’immeuble, l’application des décisions de l’assemblée générale, l’établissement d’un budget.

Qui peut exercer ?

En France, tout syndic doit être titulaire de la carte professionnelle qui lui sera délivrée par la chambre de commerce et d’industrie [1], renouvelable tous les dix ans. La loi Hoguet du 2 janvier 1970 impose 4 conditions :  avoir un casier judiciaire vierge (pour les personnes morales, le casier concerné est celui du gérant) justifier de diplômes ou d’expérience professionnelle définis par le décret du 20 juillet 1972 être en mesure de prouver que l’on garantit les fonds détenus au nom des mandants soit par un organisme de caution mutuelle, soit par une banque être assuré en responsabilité civile professionnelle.

Une réforme sur la professionnalisation des contrats et la formation continue des gestionnaires (qui sont les salariés du gérant) est actuellement en cours d’étude, afin d’encadrer les professionnels qui peuvent présenter sur le terrain actuel des profils assez variés (techniciens, juristes, Master “administration de biens”, anciens assistants de gestion..).

Quel profil pour exercer ?

Des compétences juridiques, techniques, comptables et de grandes qualités de patience, d’écoute, d’organisation, et d’autorité, nécessaires à la médiation des intérêts multiples, divergents, voire de fréquents conflits d’intérêts, au sein des copropriétés.

Qu’est ce qu’un gestionnaire ?

Le gestionnaire d’immeubles est salarié du cabinet d’administration, parfois il peut-être aussi associé. C’est en vérité l’interlocuteur souvent unique des copropriétaires, et les compétences susvisées doivent être les siennes.

[1] Réforme loi ALUR du 24 mars 2014, auparavant la carte était délivrée par la Préfecture.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!