Les Modern business buildingschiffres relatifs aux constructions de bureaux ont été rendus publics concernant l’activité du premier semestre 2016 :  1,2 million de m² autorisé, dont 700 000 m² dans le département des Hauts-de-Seine. Depuis plus de dix ans, on note ainsi un déséquilibre massif sur la capitale : sur les 12,5 millions de m² que compte la capitale, 42% sont situés dans le département 92.  En grande couronne, l’immobilier d’entreprise représente moins de 1%. Et pourtant, l’immobilier d’entreprise – l’I.E. en jargon professionnel – concentre la moitié des emplois de la région ile-de-France.

L’urgence est donc avérée de redresser la barre et de favoriser la création de surfaces de bureaux à l’Est de Paname et sur la Grande couronne. Car c’est vers un trafic toujours plus dense et donc perturbé que nous allons si la tendance ne s’inverse pas : une saturation croissante des lignes du RER, et un temps de transport en constante augmentation.

Dans une interview récente, Christian Favier, sénateur et président du Conseil départemental confiait la nécessité de « l’outil créé qu’est la T.C.B. (taxe sur la création de bureaux) pour assurer le rééquilibrage Est-Ouest habitat-emploi, dont le niveau doit être considérablement augmenté à l’Ouest de l’Ile-de-France pour espérer un changement de la situation ».

Source : Journal des sociétés, 24.09.16

(0)

error: Content is protected !!